Author: 
Thomas Debouverie

Un peu d’histoire

Depuis près de 10 ans, l’iPhone gravite entre 14 et 20% de part de marché. En 2009, sans concurrence sérieuse, et face à une adoption du smartphone encore en pleine croissance, tout portait à croire que cette part de marché ne ferait que croître.

A peine 2 ans plus tard, Android inondait les consommateurs d’appareils de toutes sortes, et possédait 50% de part de marché. Aujourd’hui, seul Android et iOS restent dans la course, avec environ 85% pour Android.

Le coût d’un smartphone pour un passionné

En tant que développeur mobile, passionné de smartphone et de gadgets high-tech, on est souvent prêt à investir des sommes conséquentes lors de l’achat du dernier modèle. Quel que soit notre système de préférence, les prix du haut de gamme sont assez similaires. Dépasser les 800€ est monnaie courante.

Mon smartphone est devenu mon ordinateur principal, je ne suis pas choqué par une telle dépense. La fiabilité des matériaux, la fluidité totale du système, et l’aspect esthétique sont pour moi des critères très importants pour un appareil que j’utilise autant au quotidien.

Le coût d’un smartphone pour un consommateur normal

Dans mon entourage, j’ai eu à plusieurs occasions des discussions houleuses à ce sujet – passionné oblige. Ces arguments tombent souvent à plat face à un consommateur « normal ».

Aujourd’hui, on peut acheter un smartphone Android à partir de 50€. Avec cet appareil, on peut faire théoriquement à peu près la même chose qu’avec un iPhone ou un Galaxy S8 : surfer, consulter Facebook, gérer ses comptes bancaires, faire ses courses…

La qualité de l’expérience utilisateur est bien sûr fort différente, mais je me suis déjà confronté à des utilisateurs heureux de cette gamme d’appareil. Difficile alors de les convaincre de mettre 10 fois le prix pour arriver, selon eux, au même résultat.

L’avenir du haut de gamme

Les smartphones ne vont pas continuer à évoluer au rythme actuel. La puissance va plafonner, les systèmes vont se stabiliser comme leurs équivalents « desktop » (macOS, Linux, Windows). Le prix des composants devrait baisser, et les smartphones Android à moindre prix devenir de plus en plus attrayants.

Face à ces changements, la stratégie d’Apple ne semble pas tenir sur la longueur. Faire du haut de gamme uniquement, avec des marges conséquentes, ne permettra sans doute pas à leur part de marché d’évoluer dans la bonne direction.

Apple devrait alors peut-être envisager la conception d’iPhone bas de gamme ? Sacrifier un peu de marge, de puissance, et utiliser des matériaux moins nobles permettraient de sérieusement faire baisser le prix d’entrée. 

L’iPhone SE est un bon premier pas, nous verrons les 2 à 3 prochaines années s'ils continuent sur cette voie.

 

Newsletter