Author: 
Florence Cooreman

Si vous suivez EASI sur nos différents réseaux sociaux, vous ne pouvez pas être passé à côté du phénomène Damien Goossens

Liégeois au rire tonitruant et bonne humeur communicative, Damien est Sales Team Leader au sein de l’équipe Adfinity, le logiciel financier de EASI. Il fait partie de l’équipe depuis 8 ans déjà. Pourtant, rien ne le prédestinait à une longue carrière chez le meilleur employeur de Belgique. 

« Avant de me lancer dans un bachelier à l'HELMo en commerce extérieur, j’ai eu la chance de passer une année à l’étranger pour perfectionner mes langues : 6 mois en Hollande et 6 mois à Londres. J’ai toujours été passionné par les cultures étrangères et les voyages. Bosser à l’étranger était une évidence. J’ai combiné ce bachelier avec un Master à HEC en Sciences de gestion. De nouveau, dès que je pouvais faire un stage ou voyager à l’étranger, je n’hésitais pas. J’ai même fait un Erasmus en Chine. Mon objectif de l’époque était clair : devenir Détaché économique pour l’AWEX ». 

Mais avant de se lancer dans une carrière internationale, il se devait d'accumuler un peu d’expérience. 
« En 2008, EASI m’appelle. A l’époque, ce n’est pas encore l'entreprise de référence que nos clients connaissent aujourd’hui. Dans cette équipe toute aussi motivée qu’aujourd’hui mais bien plus réduite, je me suis tout de suite senti à ma place. 
J’ai eu la chance d’être formé directement par Jean-François, mon manager, et Salvatore Curaba, notre CEO et fondateur. Chaque semaine, Salvatore prenait une heure pour m’expliquer comment fonctionnait le logiciel EASI Financials, Adfinity aujourd'hui. Ensemble, nous revoyions tout jusqu’à ce que mes présentations soient parfaites.»

En arrivant chez nous, Damien voyait donc EASI comme un tremplin vers une carrière internationale. Mais les choses se passent rarement comme prévu...: « finalement, je me suis tellement passionné par ma fonction que l’idée de quitter EASI m’était, et m’est encore aujourd’hui, inconcevable. Je prends mon pied dans ce job, pas une seconde je n’ai pensé regarder ce qui se faisait ailleurs ». 

« Je suis un mauvais  vendeur »

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, celui qui a reçu l'award du "Commercial of the Year 2016" ne se considère pas comme un vendeur. « Ce n’est pas dans mon ADN. Mes clients ne me voient pas comme ça. Je suis plutôt un conseiller. Avec Adfinity, je réponds à leurs besoins. Mon but n’est pas de vendre mais d’apporter de la valeur ajoutée. Je suis si convaincu par notre solution comptable que je ne dois pas la vendre. Ma force ? Je suis passionné: passionné par le produit, passionné par ma société ».

Notre société

Car oui, depuis quelques temps, EASI est un peu la société de Damien. Comme elle est également celle de Herman, Nicolas, Gunther, et 45 autres collaborateurs EASI. 

« Il ne faut pas croire pour autant que tout a toujours été facile. La première fois que j’ai fait la demande de devenir actionnaire, j’ai été refusé. Je n’étais pas assez entrepreneur-minded. J’ai travaillé sur ce point de caractère et retenté ma chance quelques années plus tard. Aujourd’hui, je suis Partner. »

Comme beaucoup, Damien a décidé d’investir ses économies dans EASI car il a l’entreprise « dans le sang », et souhaite faire partie de l’aventure à un autre niveau. « En clientèle ou en démo, je n’hésite d’ailleurs pas expliquer que je suis actionnaire de l’entreprise. Ce modèle plutôt unique interpelle mon audience à tous les coups.»

Papa & Partner

« Ces derniers mois, j’ai travaillé comme un fou, je n’ai pas peur de le dire. De très gros dossiers ont été signés,  je ne peux pas compter le nombre de soirées passées à bosser jusque minuit.
Lors de notre dernière grande fête du personnel, Salvatore Curaba m’a pris à part, et m’a remis les idées en place:

« Je suis très fier de toi Damien. Félicitations pour le travail accompli. Mais garde toujours bien en tête que ce qui compte vraiment, c’est la famille ».

Après la naissance de mon fils, il y a quelques mois, je suis donc passé en 4/5.  J’ai parfois un peu de mal et ne peux m’empêcher de surveiller mes emails mais j'essaye de me restreindre!»

Call me coach!

« Depuis quelques mois, j'ai la chance de jouer le rôle de coach pour un nouveau collègue, commercial Adfinity, Romain Panchou. On est un super binôme!  J’espère pouvoir continuer à faire cela et, pourquoi pas, aider à former davantage de collaborateurs ! »

Une semaine dans la peau d'un commercial EASI

En moyenne, Damien insère deux trois rendez-vous client par semaine, pas plus. « Que ce soit pour des rendez-vous avec des prospects ou clients, je prends toujours le temps de bien les préparer. Je personnalise et adapte toujours mes présentations. Hors de question d’arriver avec des slides bâclées ! ».  Une demi-journée par semaine est consacrée à la prospection : lead, calls, recherches,... «Selon moi, c’est la partie la plus difficile du métier : tout ne peut pas être rose tout le temps !  Je dois pourtant avouer que c’est plus facile aujourd’hui qu’il y a 8 ans. il est rare que j’appelle une société qui n’a jamais entendu parler de EASI. Les titres de Best Workplace, les conférences et la réputation de Salvatore : au quotidien dans mon travail, je ressens l’évolution de la réputation de EASI.»

Un conseil pour les Sales Engineers de demain ?

Ce conseil vaut pour tous les jobs : « Sois passionné par ce que tu fais ! C’est, selon moi, la clé de la réussite. Si je suis heureux de me lever le matin pour aller bosser, c’est parce que j’aime ce que je fais, pas parce que je pense à mon salaire à la fin du mois.» 
Pour les futurs sales, plus qu’un conseil, c’est un trait de caractère que Damien met en avant : « vous devez pouvoir gérer une pression forte, presque constante. A peine le semestre bouclé, pas le temps de souffler, on pense au prochain objectif ! »

Newsletter